DGAT-DLR-Accueil

La deuxième session de l’année 2013 du Comité national de pilotage des pôles de croissance (CNPPC) s’est tenue le lundi 27 janvier 2014 à Bagré dans la province du Boulgou, région du Centre-Est. En choisissant de tenir cette rencontre semestrielle de haut niveau au centre écotouristique de Bagré, sous la présidence de SEM le Premier Ministre, le CNPPC affiche sa ferme volonté d’apporter des réponses idoines aux difficultés qui se posent dans la mise en œuvre de ce pôle pilote mais aussi d’accélérer sa construction.

Compte tenu de l’épineuse question de l’écoulement des productions locales, l’une des recommandations a été d’encourager leur consommation au niveau national, en particulier le riz. D’ores et déjà, des pistes de solutions ont été identifiées pour l’effectivité de la proposition à savoir les écoles (les cantines scolaires), les prisons et les garnisons militaires.

Toutefois, les difficultés rencontrées ne doivent pas occulter le pari réussi par le Gouvernement burkinabè, en partenariat avec la Banque Mondiale, à travers la mise en œuvre de ce premier  pôle de croissance en expérimentation. Sans tomber dans l’autosatisfaction, ce pôle de croissance agro-sylvo-pastoral et halieutique donne des motifs réels de satisfaction au regard des avancées dans les réflexions visant la mise en place du pôle de croissance minier et du fonds de promotion des pôles de croissance, du déroulement satisfaisant de la construction du pôle de croissance de Bagré… toute chose qui encourage à aller à l’échelle supérieure. D’où le thème de cette deuxième session de l’année 2013 : « Tirer leçons de la construction du pôle de croissance de Bagré pour le passage à l’échelle ». En d’autres termes, comment capitaliser les acquis et tirer des enseignements pour parvenir à des succès encore plus éclatants ?

Pour avoir brillé sous les feux de la rampe avec une expérience concluante, BAGREPOLE a naturellement inspiré la création et la mise en route d’autres pôles ; toute chose qui constitue une étape déterminante afin que le développement des pôles de croissance fasse tache d’huile dans notre pays. C’est pourquoi, les membres du CNPPC ont fait quatre recommandations et pris trois résolutions dans les actes finaux de cette deuxième session. Il s’agit entre autres, du rapport sur la création d’un fonds de promotion des pôles de croissance et du rapport de l’étude sur le développement du pôle de croissance minier du Sahel. Dans ce sens, ils ont demandé au Ministre de l’économie et des finances de soumettre ces deux rapports au Conseil des ministres pour adoption.

En tout état de cause, la recherche de la participation de tous les acteurs et le consensus étant le maître mot de cette vaste entreprise de développement local et régional, une cellule de préparation du pôle de croissance minier sera mise en place et des assises se tiendront bientôt à Dori, capitale de la région du Sahel.

 

Martial Wilfried BASSOLE

Chevalier de l’Ordre du Mérite

 
Recherche d'infos
Sondage
Quelle appréciation faites-vous de l'organisation de la 1e Journée "portes ouvertes" interne de la DGAT-AD avec un zoom sur la Direction de l'appui à la décentralisation (DAD)?
 
Suggestion
Arrêt sur image
Qui est en ligne ?
Nous avons 3 invités en ligne